Ma Perle,
J’aurais eu moins de difficultés à remplir un bidon de larmes qu’à trouver les mots justes, mais sache que, malgré ta petite taille, le vide que tu laisses est immense.

Ces deux mois où tu as vécu à nos côtés ont été si intenses que je ne me rappelle plus de l’avant, et que je sais que l’après ne sera plus jamais pareil.
Tu es arrivée à la maison discrète, un peu perdue, triste sans doute d’avoir été séparée de ton ancien maître; mais en à peine deux jours tu t’es sentie chez toi, et tu t’es révélée telle que tu étais vraiment : une petite chienne pleine de vie, gaie, toute rigolote et très très attachante.
Je te revois mâchouiller tes croquettes la bouche grande ouverte avec ton air malicieux, tout en faisant tes rondes dans la maison pour ne rien rater de ce qui s’y passe ; te mêler de tout et intervenir dans les conflits des chats, faire mine d’en croquer un au passage avec l’agilité d’un crocodile ; bondir comme une fusée et aboyer avec hargne au moindre bruit dans l’escalier… Malgré ta plaie au ventre qui cicatrisait mal, et la dent que tu t’es arrachée le jour où tu as découvert le panier à jouets, tu es toujours restée courageuse pendant les soins. Une vraie guerrière, motivée, dure à la douleur…et c’est ce que tu es restée jusqu’au bout!
Ton état s’est dégradé brusquement mais tu n’as rien lâché, tu t’es battue jusqu’à la fin, et j’ai vraiment mis tout mon cœur pour essayer de te guérir. Cela n’a pas suffit, le miracle n’a pas eu lieu, et j’en suis vraiment désolée ma Perle.
J’ai souffert avec toi de te voir prisonnière de ce corps qui ne t’obéissait plus, j’ai ressenti ta frustration, toi si pleine d’énergie, qui ne pouvait plus rien faire seule…
J’ai fait de mon mieux pour te soutenir et t’encourager, pour essayer de rendre ton quotidien le plus normal et agréable possible, pour te stimuler au maximum…et j’espère y être parvenue ne serait-ce qu’un peu. Et puis mercredi soir ça n’allait vraiment plus, tu étais éteinte, le regard absent…et j’ai compris que c’était la fin. La douleur est vive et rien ne me console, malgré tout, je remercie Dieu de m’avoir choisie pour t’accompagner jusqu’à ton dernier souffle. Et puisque tu t’es éteinte le même jour que Michèle Dottore, puisse-t-elle à présent t’accueillir dans son refuge céleste et prendre soin de toi de là haut. Ma Perlotte, nous t’avons intensément aimée, nous t’aimons encore, et nous ne t’oublierons jamais. Bon voyage mon bébé kangourou, petit crânus, la gendarmette, bon voyage Perle.
Julie, Loïc, et Eden.

Nous souhaitons remercier les personnes qui nous envoie des dons financiers ou de premières nécessités. Merci pour leur grande générosité !

L'équipe de l'association "Les Amis de Sam"

Nous souhaitons remercier les familles d’accueil qui nous permettent de pouvoir sauver le plus d’animaux possible dans les meilleurs conditions.

L'équipe de l'association "Les Amis de Sam"

Nous voulons tout particulièrement remercier la société LK interactive pour leur aide et leur soutien régulier. Une belle rencontre avec des personnes très généreuses et très touchées par la cause animale.

L'équipe de l'association "Les Amis de Sam"